« Il serait impensable que lors de sa visite à Roanne le Président de la république ne reçoive pas une délégation des élus opposés à l’intercommunalité forcée »

(Communiqué de presse – Roanne, le 7 octobre) Visite du Président de la République – Il serait impensable que lors de sa visite à Roanne le Président de la république ne reçoive pas une délégation des élus opposés à l’intercommunalité forcée, qu’il s’agisse du collectif « Plaine et Côte Roannaise »  ou du « mouvement national pour rétablir la libre et responsable coopération intercommunale ».  Ou  alors cette visite serait ressentie comme une provocation   vis-à-vis de ceux qui ont refusé de s’incliner devant le diktat de « la loi du plus fort » qui aura donc imposé  un système totalement illusoire dont on mesurera très vite les limites et les travers. … Et le mépris à leur égard aura été d’autant plus fort que ces élus avaient construit un projet alternatif et responsable  en amont du processus qui aura imposé l’expansion de l’agglomération : ce projet alternatif et responsable, a été systématiquement et volontairement ignoré !

Imposée cyniquement au mépris de la démocratie  dévoyant  la vraie coopération intercommunale et les principes de la décentralisation, l’expansion « à tout prix » de l’agglomération s’inscrit dans une vision très technocratique et  dé – responsabilisante  de l’action publique,  niant la proximité, éloignant les élus des citoyens et des territoires.

Le Président de la République  ne peut ignorer non plus que les citoyens  se sont clairement exprimés  contre l’intercommunalité forcée qui a été ici imposée: ils l’ont fait en ré élisant brillamment les 178 élus qui avaient démissionné pour leur donner ainsi la parole. Cette expression du suffrage universel sur la coopération intercommunale doit être à l’évidence respectée par le Président de la République : ne tire t il pas lui-même sa légitimité du suffrage universel   ?

 Bernard JAYOL  et Jean BARTHOLIN,   membres du « Mouvement National pour la libre et responsable coopération intercommunale »

Yves Durand, porte parole du collectif « Plaine et Côte Roannaise »

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans démocratie

Les commentaires sont fermés.