Une délégation d’élus se présentera vendredi 14 février à l’Elysée

Jean Bartholin
Conseiller général de la Loire
Conseiller municipal de Saint-Haon-le-Châtel
Gérard Schivardi
Maire de Mailhac
 
vignette lettre au président

À Monsieur François Hollande
Président de la République
55, rue du Faubourg-Saint-Honoré
75008 Paris

 

Le 25 janvier 2014

 
 

Monsieur le Président de la République,
Le 6 avril dernier, à Saint-Haon-le-Châtel, des élus de toutes sensibilités, tous confrontés à l’intercommunalité forcée, ont mis en commun leurs inquiétudes dans la diversité des situations dont ils ont la charge. Au-delà de leurs appréhensions quant aux conséquences de ces regroupements forcés sur la vie de leur commune et de leurs territoires, ils ont exprimé plus largement leurs craintes quant aux perspectives de l’évolution de l’action publique et de ses finalités. Les regroupements forcés ayant le plus souvent pour objectif de promouvoir l’extension des communautés urbaines, se sont aussi exprimées de fortes inquiétudes sur l’avenir des espaces ruraux qui étaient pourtant appelés — il y a peu — à devenir « des territoires d’avenir ».

Inquiets de l’avenir des communes et des départements, parce que soucieux de préserver la démocratie locale et les solidarités sociales et territoriales comme principes fondamentaux de l’organisation de l’action publique, les élus se sont donc opposés à l’intercommunalité forcée pour défendre la coopération intercommunale qui ne peut être — par définition — que libre et responsable.

Mandatés à l’issue de cette rencontre, nous vous avons demandé audience pour vous présenter notre proposition de loi : « L’Assemblée nationale décide de rétablir le libre choix des communes de s’associer ou de se dissocier librement dans le cadre de la coopération intercommunale, conformément au mandat explicite de la population. »

Dans votre réponse en date du 4 novembre 2013, s’appuyant sur ce qui était alors le projet de loi « relatif à l’affirmation des métropoles et à la modernisation de l’action publique », vous souligniez « la volonté de Gouvernement d’être à l’écoute des maires qui sont les élus vers lesquels nos concitoyens se tournent le plus spontanément ». Par contre, vous n’avez pas encore donné suite à notre demande d’audience, alors que l’un de vos conseillers – Monsieur YAHIEL – que nous avions rencontré à Roanne, s’était engagé à faciliter cette rencontre.

C’est pourquoi, mandatés par 1 400 collègues, nous souhaiterions qu’il vous soit possible de recevoir la délégation de ces signataires qui se présentera vendredi 14 février, à 15 heures, à l’Elysée.

En espérant que vous pourrez accéder à notre requête, soyez assuré, Monsieur le Président de la République de notre haute considération.

Jean Bartholin, conseiller général de la Loire,
conseiller municipal de Saint-Haon-le-Châtel

Gérard Schivardi, maire de Mailhac

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans démocratie

Les commentaires sont fermés.