L’intervention d’Albert Dal Pozzolo au congrès de l’Association des Maires de France

Dalpo2Je suis Albert Dal Pozzolo, élu à Rozérieulles en Moselle. Le conseil municipal a voté la motion de l’AMF et a rejoint les 13 213 communes qui ont délibéré.

Nous avons eu eu une discussion et pourquoi avons-nous voté cette motion à l’unanimité ? Parce qu’il y a six mois, nous avons été élus sur un mandat. Notre mandat est assez simple : nous sommes une commune de 1 400 habitants intégrée à Metz métropole, donc nous avons un mandat qui est de rénover les bâtiments scolaires, qui est de rénover un certain nombre de conduites d’eau potable, qui est de subventionner le périscolaire, qui est de subventionner les associations et également de refaire un certain nombre de voieries. Ce mandat, nous voulons le respecter.

Comme tous nos collègues ici, dans le cadre des restrictions budgétaires, nous sommes dans une situation où, avec les restrictions, nous n’avons plus les moyens de respecter ce mandat. Se pose pour nous tous un problème de démocratie. Nous avons été élus par la population, en quelque sorte, nous sommes tous des élus du peuple et on nous demande d’être les relais du gouvernement et de la politique de l’Union européenne d’austérité (applaudissements). Ca pose problème. (toujours applaudissements nourris)

Nous avons voté les délibérations, nous sommes 13 213 (et tous les jours, ça augmente). La question que l’on se pose dans notre commune – comme vous vous la posez tous ici – qu’est-ce qu’on va faire avec ces délibérations pour être entendus ? Oui, il faut être entendus. La solution, ce n’est pas de serrer la vis à la population. Comment faire pour être entendus ? Je pose la question, je n’ai pas forcément la solution. Est-ce qu’on ne pourrait pas, toutes les communes, tous les conseils municipaux – on a dit que c’était les grandes villes, les petites communes, la droite, la gauche, etc. – aller tous ensemble avec ces délibérations là où ça se décide et dire stop. Il faut bloquer l’asphyxie de nos communes.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans démocratie

Les commentaires sont fermés.